Augmentation des fessiers

Le but est de redonner aux fessiers un galbe et une fermeté en harmonie avec la silhouette globale du corps.
Trois techniques peuvent être pratiquées pour permettre l’augmentation des fessiers.

La pose d’une prothèse de fesse

Cet implant peut prendre les formes les mieux adaptées aux souhaits et à la morphologie du patient, tant en épaisseur qu’en largeur.

 
Mode opératoire :

L’intervention se pratique sous anesthésie générale et dure environ 1H30. L’hospitalisation est en général de 1 nuit et le patient doit rester sur le ventre pendant 7-8 jours.
Il s’agit d’un implant souple mais résistant constitué d’un gel de silicone ou d’élastomère. L’implant est inséré dans le muscle grand fessier sur la moitié supérieure des fesses. Il est implanté uniquement dans la partie supérieure des fesses pour ne jamais être en contact avec le nerf sciatique.
Une incision de 4-5 cm est faite dans le sillon interfessier, le muscle fessier est décollé et la prothèse introduite.

 

Suivi opératoire :

La position debout et la position couchée sur le ventre seront les seules positions autorisées pendant plusieurs jours. Les cicatrices sont parfaitement dissimulées dans le pli fessier.Une reprise de la vie normale est possible au bout d’un mois. La durée de vie des prothèses de fesses est d’environ 15 ans et ne génère presque jamais de désagréments.

Le Lipofilling

Le lipofilling est une technique qui vient regalber une zone précise.

Mode opératoire :

L’intervention est pratiquée sous anesthésie générale. L’hospitalisation est de 1 nuit. Les tissus graisseux sont collectés très délicatement par aspiration dans la région de l’abdomen ou des hanches et réinjectés avec minutie dans la partie à traiter. Cette technique est utilisée plus particulièrement si le l’augmentation du volume des fesses souhaité n’est pas trop important.

Suivi opératoire :

Il est recommandé de ne pas rester en position assise pendant trop longtemps durant les 7 premiers jours et une activité normale peut-être reprise dans les 10 jours.

l’injection d’acide hyaluronique

L’alternative possible à l’intervention chirurgicale est l’injection d’acide hyaluronique.

Mode opératoire :

Cette intervention se pratique sous anesthésie locale.
La prise de volume est instantanée. Cette technique intervient aussi en complément possible à la pose de prothèses de fesses et vient augmenter la partie basse du fessier non traitée par la technique des implants.
L’injection d’acide hyaluronique permet de traiter des zones précises selon les souhaits et les besoins du patient.

Suivi opératoire :

Quelques ecchymoses peuvent être présentes pendant 2 ou 3 jours après l’intervention et il est recommandé de ne pas rester en position assise trop longtemps pendant quelques jours.
Le résultat est immédiat mais non permanent, l’acide hyaluronique étant biodégradable l’effet est d’environ 2 ans mais peut être entretenu par un traitement annuel.